African City Challenge ou comment les entrepreneurs imaginent la ville africaine de demain

Logiciels Libres au Togo
Eklou Amemassovor nous parle des logiciels libres au Togo et de l’Install Party du 06 mai
4 mai 2017
Sommet startups Burkina
Le Burkina Faso s’ouvre aux startups d’Afrique et de sa diaspora
8 mai 2017

African City Challenge ou comment les entrepreneurs imaginent la ville africaine de demain

African City Challenge

C’est la question à laquelle a tenté de répondre le concours African City Challenge, lancé en décembre 2016 lors de l’African Web Festival. Les lauréats de cette première édition dont Tech228 est partenaire a emmené les journalistes, blogueurs et citadins à la recherche des meilleurs solutions d’affaires imaginées par les citadins africains qui souhaitent prendre en main le futur de leur ville en répondant aux enjeux urbains majeurs sont désormais connus.

Les candidats devaient plancher sur divers sujets à l’instar de la mobilité urbaine, la salubrité dans les quartiers, le traitement des déchets électronique et l’optimisation du commerce de détail en ville…

Sur une vingtaine de candidatures retenues à travers plusieurs pays africains, les contenus de 05 candidats ont été jugés recevables selon les règles de la compétition. Il s’agit en occurrence des reportages d’Abdou Aziz Kane, Clémence Cluzel, Ngouanom Kengne Diurtionnel Inès, Cheik Farid Akele et Oumoulkeirou Boureima Boukata.

Les lauréats et les solutions présentées

African City Challenge Ping

Abdou Aziz Kane (Dakar, Sénégal)

Journaliste depuis 2009 à Dakar, Abdou Aziz Kane s’est intéressé dans son reportage à la startup Ping du groupe Marbro. Fondé par le jeune entrepreneur Adam Martel Brown à Dakar, Ping est un taxi particulier électrique qui améliore la mobilité urbaine tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Par son taxi, la startup veut permettre aux villes africaines d’être en phase avec les défis technologiques et de développement urbain.

Découvrez le reportage d’Abdou ici

 

African City Challenge Weebi

Clémence Cluzel (Dakar, Sénégal)

Fraîchement diplômée en journalisme, Clémence Cluzel, passionnée des voyages a saisit l’opportunité de travailler pour Nouvelles de Dakar et ainsi découvrir le Sénégal. Pour l’African City Challenge, elle nous emmène à la découverte de l’application sénégalaise Weebi, (« simple » en pulaar). L’application qui fonctionne comme une calculette numérique est destinée aux commerçants sénégalais qui ont l’habitude de prendre des notes et de faire les comptes dans des carnets. Ce qui est complexe et peu sure. Weebi simplifie et sécurise la gestion des commerces en donnant des chiffres clairs sur les achats de chacun des clients, préalablement enregistrés dans la base de données de l’application. L’application permet également de réduire l’utilisation du papier et optimise le commerce en zone urbaine.

Découvrez le reportage de Clémence ici

African City Challenge W.Afate

Ngouanom Kengne Diurtionnel Inès (Lomé, Togo)

Ngouanom Kengne Diurtionnel Inès est actuellement en Master I option Urbanisme à  l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU)  à Lomé. Passionnée par l’urbanisme, elle souhaite contribuer à la création d’un environnement favorable aux établissements humains. Son reportage s’articule autour de la W.Afate, toute première imprimante 3D 100% recyclée « Made In Africa » fabriqué par Afate Gnikou, un jeune togolais à qui il doit son nom. La W.Afate a été conçue au Woelab, un Fablab fondé par l’architecte et chercheur en anthropologie Sénamé Koffi Agbodjinou. Le projet permet de lutter contre les décharges électroniques qui pullulent en zone urbaine au Togo.

Découvrez le reportage d’Inès ici

African City Challenge Résidences Chocolat

Cheik Farid Akele (Abidjan, Côte d’Ivoire)

Après ses études en journalisme au CESTI de Dakar, Cheik Farid Akele travaille actuellement Batiboom, un média en ligne spécialisé dans l’actualité du BTP et de l’architecture en Afrique. Le site a pour vocation de promouvoir les savoir-faire et les grandes innovations des acteurs du secteur mais aussi, toutes les œuvres et initiatives du domaine développé sur le continent. A travers son reportage, il nous fait voyager aux Résidences Chocolat construites par les « Architectes-développeurs » de Koffi Diabaté Group, un opérateur global indépendant créé en 2001 à Abidjan  qui intègre les différents métiers de la chaîne immobilière. Attentif à la limitation de l’empreinte écologique, le groupe intervient en immobilier tertiaire résidentiel et commercial pour livrer des ensembles à l’écriture architecturale intemporelle, toujours appréhendés dans une logique de développement urbain durable. Le reportage de Farid nous emmène à la découverte de ce savoir-faire.

Découvrez l’interview de Farid ici

African City Challenge Niger-Bioplast

Oumoulkeirou Boureima Boukata (Niamey, Niger)

Après une licence puis un master en qualité-hygiène-sécurité-environnement à l’Ecole Supérieur Polytechnique de l’Université de Cheikh-Anta-Diop de Dakar, Oumoulkeirou Boureima Boukata est rentrée au Niger pour sensibiliser les citadins sur les enjeux environnementaux en lien avec les déchets. Elle s’est intéressée à Niger-Bioplast une entreprise créée par le jeune entrepreneur nigérien Sofiani Wassalké. Niger-Bioplast est spécialisée dans la vente de sachets biodégradables et de poubelles de trottoirs de ville adaptées au Niger, sponsorisables par les entreprises. L’entreprise collecte et recycle les déchets en sacs, trousses et cartables verts et durables. Une activité qui contribue à assainir la capitale Niamey.

Découvrez l’interview de Boureima ici

La deuxième édition déjà en ligne de mire

Pour les initiateurs de ce challenge labellisé par la 22e Conférence des parties (COP 22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques : « L’African City Challenge pourra avoir un impact plus significatif pour sa 2nde édition en étant ouvert sur davantage de villes africaines si des partenaires engagés s’associaient et accompagnaient le projet ».

Pour l’heure, il s’agira de « mieux comprendre le modèle d’affaire de ces entreprises urbaines innovantes pour les aider à croitre tout en donnant plus d’espaces d’expression aux reporters qui parlent de nos villes et de leur futur » nous confient-ils.

Les finalistes de cette première édition vont partager leur expérience de reporter, présenter son reportage ainsi que l’entrepreneur qu’il aura interviewé à l’occasion de l’édition 2017 de l’African Web Festival à Abidjan. Les deux meilleurs reportages vont bénéficier d’une bourse de 500 $ CAN.

Pour Mme Sy Diawara, Fondatrice de l’Africa Web Festival : « Nous sommes tous affectés par les défis urbains, c’est pourquoi nous devons conjointement travailler à imaginer les solutions innovantes en mesure de nous procurer une qualité de vie urbaine durable. Les jeunes nous montrent l’exemple! ».

Tech228

Vous aimez notre article? Partagez le avec vos amis !

Yves Kokoayi
Yves Kokoayi
Journaliste avec trois années d'expérience, Yves Kokoayi est Manager de Tech228 qu'il a créé pour allier passion et métier. Passionné de l'innovation et du numérique, il s’intéresse a l'économie des médias et adore organiser des événements à forte valeur ajoutée pour ces deux secteurs.

Laisser un commentaire