Fiche Métier

Dans cette nouvelle rubrique dénommée « Fiche Métier », nous mettons en lumière les différents métiers du numérique à travers la voix des acteurs. Pour ce premier article, nous parlons du métier de Community Manager avec Séwa Mawussé Attikossie.

Bonjour Séwa, présente-toi en quelques mots à nos lecteurs.

Bonjour Tech228. Je m’appelle Séwa Mawussé Attikossie. Je suis Manager à AS & Partners, une structure qui offre l’expertise aux personnes et aux entreprises dans le domaine de l’organisation, de la stratégie d’entreprise et des technologies digitales.

Qui appelle-t-on Community Manager ?

Le CM est avant tout le représentant d’une entreprise sur internet, son émissaire. Il prête une oreille attentive à la communauté et l’anime. Sa bonne connaissance des outils du Web, mais également ses qualités humaines en font un intermédiaire qualifié pour le relais des informations entre les internautes et l’entreprise.

Comment devient-on Community Manager ?

Je dirai qu’on devient CM surtout par la pratique. Il faut bien entendu suivre des cours pour acquérir les fondamentaux. A cet effet,  la formation de Tamento fait office de référence.

Et toi comment es-tu devenu CM ?

Je me suis découvert des compétences de CM au détour d’une offre d’emploi. Toutes mes compétences réunies correspondaient exactement au poste, je me suis donc retrouvé avec une carte de visite estampillée “Community Manager”.

Toutes les exigences du métier y étaient: veille sur les réseaux, partage d’infos, curation, utilisation des outils appropriés, et bien sûr le fait de booster la visibilité de la marque grâce à une communication pertinente.

Une fois en poste, le niveau du défi a été relevé: il fallait suivre de formation de plus en plus pointues, investir dans le matériel, côtoyer d’autres professionnels pour en apprendre davantage… Aujourd’hui encore, je continue à suivre des cours et à pratiquer pour donner à mes clients encore plus de satisfaction.

community manager

Séwa à l’œuvre.

Est-ce qu’il y a, à ta connaissance des écoles ou institutions qui forment en Community Management au Togo ? Et dans la sous-région ?

Au Togo, pas à ma connaissance. Dans la sous-région peut être. La meilleure manière de devenir Community Manager, selon moi, est de suivre tous les MOOCS et SPOCS qui traitent du sujet et de rejoindre les groupes de discussions spécialisés. Il n’y a rien de mieux pour apprendre très vite le métier.

Bien entendu, il vous faut posséder également des qualités indéniables: de l’empathie, le sens de la répartie, de la suite dans les idées, de solides références en termes de culture générale et aussi une bonne dose d’humour.

Raconte-nous un peu ton parcours en tant que CM ?

J’ai commencé avec Feclick, la plateforme qui met en valeur le parcours professionnel de ses membres. Ce contrat fut un véritable champ d’expérimentation où j’ai pu déployer toute une panoplie de stratégies pour développer la communauté autour des 2 pages Facebook, des comptes LinkedIn et Twitter et mettre en œuvre le développement sur Whatsapp, pour plus de proximité avec les fans de la marque.

D’autres contrats ont ensuite suivis, notamment JKAS Consult (RDC), Allô Maison (Togo), Nadiaka Vêtements (Togo), Guest House Lumen (Togo).

Il y a eu également de très bons projets, à l’instar du 228 Data Surge, l’Entrepreneurship Youth Forum et les 170 ans  de la marque Vlisco.

Je travaille sous couvert de ma structure, AS & Partners. Néanmoins, il est fréquent que je rejoigne des équipes pluridisciplinaires en tant que consultant, pour intervenir sur certaines missions.

community manager

Avec la Team des Social Media Managers de Vlisco dans le cadre des 170 ans de l’entreprise.

A quoi ressemble la journée d’un CM ?

Encore faut-il que le Community Manager dorme d’abord 🙂 .

A son réveil, le CM vérifie les notifications arrivées durant la nuit, tout en priant qu’aucun cas de badbuzz ne s’est déclenché durant son sommeil. Il examine ensuite les statistiques et les indicateurs de performances sur les comptes qu’ils gèrent pour s’assurer de leur bonne progression avant de répondre aux messages, commentaires et mails. Le temps de finir avec cette partie, il sonnera probablement 12H00.

Il s’accorde quelques minutes pour déjeuner, suivre un MOOC. L’après-midi, il programme quelques publications et fais de la veille informationnelle, pour dénicher de bonnes publications à exploiter, à partager ou à conserver pour plus tard.

Vers 16.00, le CM surveille les grandes tendances du net et fouille les groupes de discussions, le Blog du Modérateur  ou les dernières astuces de Clément Pellerin pour rester constamment au bon niveau d’information. C’est également le moment pour voir ce que font les autres CM sur leurs comptes et échanger les bonnes pratiques.

Vers 18.00 et jusqu’à la fin de la journée, il surveille à nouveau les notifications, et suit les interactions du web.

Évidemment, tout ne se passe pas toujours comme tel, en fonction du travail spécifique que chaque CM a à faire, en fonction de son entreprise, mais en réalité, voilà un peu comment se présente la journée d’un gestionnaire de communauté.

Quelles sont les contraintes du métier ?

Elles sont de deux ordres: les aléas de la connexion internet et la difficulté à trouver des collaborateurs qui “comprennent” et vivent la conception que nous avons du digital.

Beaucoup trouvent ce qu’on fait très fascinant, mais oublient qu’une bonne communication digitale nécessite une bonne préparation et beaucoup plus qu’un simple usage personnel des réseaux sociaux.

Il faut d’une part, se mettre à la place du client pour comprendre ses exigences, et d’autre part, à la place du client/prospect/fan/follower pour lui fournir le meilleur contenu qui soit afin de l’amener à aimer chaque jour un peu plus la marque.

Comment réagissent les entreprises par rapport à tes services ?

Le marché togolais est encore assez jeune, en termes d’utilisation des potentialités du numérique. Néanmoins, le public est très réceptif aux séances d’information gratuites et aux conférences.

Une forte “évangélisation” est donc nécessaire pour amener la population à comprendre le numérique et à l’adapter à son quotidien, et ça, c’est un travail que doivent prendre à bras le corps tous les acteurs de la profession.

community manager

Séwa en train de faire un Live lors d’un événement organisé par Vlisco Togo dans le cadre de la Journée Mondiale de la Femme.

Quels conseils pourrais-tu donner aux personnes intéressées par le métier de Community Manager qui lisent actuellement?

Inscrivez-vous aux différents MOOC qui traitent du sujet, mais surtout, terminez les cours. Apprenez-en le plus possible, mais également, pratiquez! Il n’y a rien de tel que la pratique des connaissances acquises sur des situations réelles pour maîtriser les concepts et les outils étudiés en cours.

Un dernier point, et non des moindres, intégrez des communautés de professionnels. Sur Facebook ou sur LinkedIn, il en existe beaucoup, et pour tous les niveaux. Apprenez des autres, posez le plus de questions possibles et surtout, faites-vous plaisir en partageant ce que vous savez avec les autres. Vous y gagnerez énormément en crédibilité et en expérience.

Merci Séwa 🙂

12 avril 2017
community manager fiche metier

Fiche Métier : Séwa Attikossie nous parle du Community Management

Dans cette nouvelle rubrique dénommée « Fiche Métier », nous mettons en lumière les différents métiers du numérique à travers la voix des acteurs. Pour ce premier article, […]