• Afrique
  • CDS, l’antivirus du Burkinabé Karim Ganame qui séduit les entreprises et gouvernements
9 janvier 2017

CDS, l’antivirus du Burkinabé Karim Ganame qui séduit les entreprises et gouvernements

Aristide Agossou
Aristide Agossou
Rédacteur en chef de Tech228.com, passionné des TICs, de l'économie et du sport. J'ai rejoint l'équipe pour mettre en valeur les innovations togolaises et africaines.
Partagez dans vos réseaux
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

En Afrique, la cybercriminalité demeure l’un des grands fléaux qui minent l’économie numérique des pays. Un burkinabé a lancé il y a un peu plus de 5 ans, Efficient Protection une start-up qui a développé un anti-virus basé sur l’analyse comportementale des réseaux infectés pour détecter les cyberattaques. Cet outil qui se démarque des anti-virus disponibles sur le marché, commence par intéresser les entreprises et gouvernements, surtout africains.

karim-ganame
Karim Ganame

A l’origine de cette invention, Karim Ganame, spécialiste en cybersécurité qui a partagé sa vie entre l’Afrique, l’Europe et le Canada. Après avoir vécu au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, le jeune burkinabé s’envole pour la France puis le Canada où il a développé sa solution en 2011. En homme, il a senti le besoin pour les entreprises et gouvernements de se protéger des cyberattaques.  Il se lance alors en  informatique sur le marché des solutions contre la cybercriminalité.

Parti du constat selon lequel la détection des cyberattaques était trop lente, 205 jours pour être plus précis, Karim développe avec son équipe un premier produit dénommé Système de détection de compromission (CDS). Il s’agit d’un antivirus qui fonctionne comme un outil d’analyse comportemental de l’ensemble du réseau d’une entreprise ce qui le différencie des autres systèmes de détection de cyberattaques. Le fonctionnement est simple, indique Jeune Afrique dans un article sur Efficient Protection en tant que Startup de la semaine. Sur une période allant de deux à six semaines, le CDS, branché au réseau du client, surveille le trafic internet de l’entreprise, la fréquentation par tranche horaire, le pays d’origine des sites visités. Il en tire un schéma des habitudes de navigation du réseau. Tout ce qui sort de ce modèle est analysé par le système qui dégage de potentielles brèches dans le réseau et alerte alors les techniciens d’Efficient Protection, ou ceux du client s’ils ont les compétences. L’outil séduit très vite les entreprises vu sa particularité et même les états. En 2016, la startup a décroché un marché au Togo suite à l’appel d’offres lancé par l’Autorité de règlementation des secteurs des Postes et Télécommunications pour aider à la construction du Centre national de réponse aux incidents et cyberattaques (CERT). La start-up canadienne se place ainsi sur un marché encore occupé par des grandes firmes occidentales en Afrique.

Breveté en 2015, le CDS réalise la détection des cyberattaques en un temps record. Ce qui fait la fierté du de Karim Ganame et de son équipe de chercheurs. Le concept séduit aussi quelques gouvernements d’Afrique subsaharienne qui n’hésiteront pas bientôt à sortir le chéquier pour endiguer ce phénomène de cybercriminalité qui s’enracine en Afrique. L’entreprise prévoit une levée de fonds de deux à trois millions de dollars début 2017 pour la commercialisation du CDS. Efficient Protection offre des versions de test du CDS pour les entreprises et gouvernements gratuitement pendant 90 jours. Il faut juste en faire la demande ici.

Tech228

Vous aimez? Faites découvrir à vos amis!
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp