• Afrique
  • Djantoli, une application au secours des enfants maliens et burkinabés
25 juillet 2016

Djantoli, une application au secours des enfants maliens et burkinabés

Partagez dans vos réseaux
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Pour endiguer la mortalité infantile et la faible couverture médicale à domicile, Djantoli, un service qui permet un suivi sanitaire à distance des enfants a été conçu et fait déjà le bonheur de plus de 6000 familles au Mali et au Burkina Faso où les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans figurent en bonne place parmi les plus élevés au monde. Soit respectivement 83 et 60 décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1 000 naissances au Mali et au Burkina en 2015 contre une moyenne mondiale estimée à 43 décès pour 1 000 naissances, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

Expérimentéé depuis 2008 au mali, la startup Djantoli, qui veut dire « veille » en Bambara (langue parlée au Mali), a atteint le Burkina Faso en 2013. Plusieurs agents itinérants de santé, recrutés par Djantoli utilisent l’application du même nom pour suivre l’état de santé de l’enfant et détecter d’éventuelles pathologies lors de leurs passages dans les foyers.

L’application permet de constituer un carnet de santé dématérialisé pour l’enfant. À chaque visite, on complète son dossier en y indiquant son poids, les symptômes qu’il présente comme la diarrhée, les vomissements ainsi que le suivi vaccinal. Autant d’informations ensuite envoyées aux centres de santé partenaires de Djantoli où les dossiers médicaux de chaque enfant sont consultables par des professionnels de santé.

Les familles peuvent souscrire au service, moyennant le paiement d’une contrepartie financière variant entre 500 et 1 200 F CFA par mois, leur donnant accès à un carnet de santé électronique sur mobile conçu pour le suivi médical des enfants de zéro à cinq ans, ainsi qu’à une sécurité sociale sommaire et des tarifs préférentiels sur certains soins médicaux.

Le succès de l’approche conforte les promoteurs, qui entendent maintenant plaider auprès des pouvoirs publics, espérant que le modèle pourra être répliqué à grande échelle.
Plus d’infos sur Djantoli ici

Vous aimez? Faites découvrir à vos amis!
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp