• Togo
  • Innocent Azilan : « Yali Dakar a été l’occasion de découvrir toute la diversité africaine en un lieu »
22 mars 2017

Innocent Azilan : « Yali Dakar a été l’occasion de découvrir toute la diversité africaine en un lieu »

Yves Kokoayi
Yves Kokoayi
Journaliste et Manager de Tech228, Yves est un amoureux inconditionnel des médias. Il nourrit une passion particulière pour l'innovation dans les médias et les sujets liés au numérique et à l'entrepreneuriat.
Yves Kokoayi
Yves Kokoayi
Journaliste et Manager de Tech228, Yves est un amoureux inconditionnel des médias. Il nourrit une passion particulière pour l'innovation dans les médias et les sujets liés au numérique et à l'entrepreneuriat.
Partagez dans vos réseaux

Innocent Awuvé Azilan nous raconte son expérience au Centre Régional de Leadership Yali de Dakar dans cette troisième interview de notre série de six consacrées aux alumnis Togolais de ce centre qui forment gratuitement les futurs leaders du continent.

Parles-nous de toi

Je suis Innocent Awuvé Azilan, journaliste m’intéressant aux nouveaux médias, rédacteur à Grand Mag Afrique. Je suis blogueur de RFI-Mondoblog et étudiant en licence de Communication à l’Université de Bordeaux-Montaigne (France). Je m’intéresse à cet effet à la communication, surtout digitale. Voilà pourquoi mon projet porte sur l’intégration des outils digitaux dans la communication des administrations au Togo.

Qu’est-ce qui t’a motivé à participer à Yali Dakar ?

D’abord, j’ai connu la formation de Yali en général (Young Africa Leaders Initiative) par le biais de la session Mandela, qui se déroule à Washington. Par après, j’ai découvert qu’il y a une autre session francophone qui se tient à Dakar, avec un programme très alléchant composé d’excellents modules animés par des experts. J’ai aussi découvert le programme Public Management, qui par ailleurs en phase avec mes objectifs personnels. Je suis un peu intéressé par l’administration, et son fonctionnement. Le réseautage également… Alors c’était l’occasion propice pour faire tout cela à la fois, profiter de la connaissance d’autres jeunes Africains, et bien-sûr découvrir ce qui se fait à Dakar.

Tu as participé à de quelle session ? Quelle filière as-tu choisi ?

J’ai fait la Session 4, filière Public Management.

Que t’a apporté l’expérience Yali Dakar ?

Beaucoup. Autant de choses, à la fois liées à mon projet qu’au vivre ensemble. Premièrement sur mon projet, j’ai pu découvrir à travers les échanges certaines failles dont je n’avais pas conscience au début. J’ai aussi mieux compris le fonctionnement des administrations. Ensuite, je résume dans le vivre ensemble, toutes les initiatives communes menées, à l’instar du Mouvement Panafricain des Leaders (MPL) qui a été créé par les alumnis, les engagements pris ensembles, les partages d’expériences, en sport, littérature, santé, TIC, les challenges, etc. Yali Dakar a été l’occasion de découvrir toute la diversité africaine en un lieu. J’ai rencontré et échangé avec des jeunes talents venus de près de 15 pays d’Afrique avec des idées novatrices. C’était également l’occasion de comprendre le fonctionnement des administrations et la politique sénégalaises, et par exemple, comment la ville de Dakar est en train d’être déconcentrée.

Quels conseils donnerez-vous aux jeunes togolais qui hésitent toujours à postuler aux sessions ?

Ce programme n’est pas un passage obligé pour réaliser un projet, ou apprendre à dégager le leadership. Le projet Yali a débuté récemment, et avant cela il y avait beaucoup de projets intéressants au Togo. Néanmoins, Yali Dakar est une opportunité pour murir ses idées. Dans un contexte africain, il y aura toujours dans chaque cohorte, quelqu’un qui portera un projet similaire au vôtre. Au cours du programme, vous aurez l’occasion de discuter des projets entre participants, et/ou avec les encadreurs, pour mieux les ajuster, de collaborer. Il y a en effet toujours une raison d’avancer ensemble et Yali crée cette opportunité.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui s’apprêtent actuellement à le faire ?

A ceux qui s’apprêtent actuellement à candidater, le conseil est simple. Bien le faire pour avoir plus de chance d’être sélectionné. Approcher les alumnis pour mieux comprendre les principes. Une fois à Dakar, ne pas oublier que vous devenez ambassadeur de votre pays, qu’il faut, au-delà de tout, l’honorer. Et surtout, 5 semaines c’est long, mais à Dakar c’est moins long pour resauter au maximum. Beaucoup apprendre, beaucoup découvrir, et s’amuser au besoin aussi.

Tech228

Vous aussi vous pouvez bénéficier de ce programme. Postulez ici

Vous aimez? Faites découvrir à vos amis!

Souscrire aux alertes par e-mail

Ne manquez plus une seule information de votre site préféré en ajoutant votre adresse e-mail via ce formulaire

Tech228 est un site d’informations sur les innovations dans la technologie, l’internet et le digital au Togo et partout en Afrique

  • Qui sommes-nous
  • Nous contacter
  • Kit Media
  • Publicités
© 2018 - Mediatic. Tous droits réservés
Ecosystème digital
  • Agou Valley
  • Agenda & Evénements
  • Rapports de l'ecosystème
  • Zoom sur les acteurs
Opportunités
  • Bourses & Stages
  • Recrutements & offres
  • Financements
  • Climat des affaires
Initiatives
  • Entreprendre au Togo
  • Tech Academy
  • Dispositifs de suivi
  • Actions