• Articles
  • Miadako, l’urne connectée « made in Togo » conçue pour sécuriser les élections
21 mars 2017

Miadako, l’urne connectée « made in Togo » conçue pour sécuriser les élections

Team TECH228
Team TECH228
Nous vous emmenons au cœur des innovations technologiques au Togo, en Afrique et dans le monde.
Partagez dans vos réseaux
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

C’est l’un des projets nés du hackathon qui a servi d’apothéose aux eCitizens Days, un festival de 03 jours organisé par le Woelab en collaboration avec l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Le festival a réuni universitaires, journalistes, passionnés de la Tech et acteurs de la société civiles autour des questions liés à l’Open Data et à l’e-Activisme.

Pensée pour plus de transparence dans les processus électoraux, Miadako sera équipée à terme d’un dispositif d’empreintes pour identifier les votants, d’un compteur électronique des votes, d’un entonnoir et de bâtonnets. Dans le bureau de vote, l’une libère automatiquement les bâtonnets dès qu’un électeur est identifié par la machine. Le dispositif permettra d’automatiser le comptage des voix. Ce qui qui va réduire les risques d’annulation de voix et le délai de proclamation des résultats. Aussi, grâce à ce système, le nombre exact de votant et de non votant sera facilement connu. Un prototype bidouillé de l’urne conçue avec un bidon, un entonnoir et des capteurs a été présentée lors du hackathon (Voir photo en Une).

Miadako, qui signifie « votons ensemble » en ewe, une langue parlée au Togo, va d’après l’équipe conceptrice, considérablement améliorer le processus électoral au Togo. «Dans notre pays, l’on assiste à des contestations récurrentes des élections liées au fichier électoral, aux bulletins de vote, au comptage des voix et à la compilation des résultats issus des urnes. Cette urne électronique aura le mérite de résoudre une partie de ces problèmes afin d’avoir des résultats plus ou moins fiables », a expliqué l’équipe.

Les deux autres projets innovants issus du hackathon

Aperçu de la présentation de Esse

Outre Miadako, deux autres projets innovants issus du hackathon ont été présentés au public. Le premier  Esse.tg veut faciliter la participation citoyenne dans la prise de décisions. Il s’agit d’une plateforme sur laquelle les citoyens pourront consulter toutes les décisions prises par le parlement les concernant et faire des doléances. Esse permettra de savoir si réellement les décisions prises par les parlementaires sont à l’actif du citoyen vu les avis que ces derniers feront par rapport à ces décisions.

Aperçu de la présentation de Togo Free Data

Le deuxième projet Togofreedata.tg vise à faciliter l’accès des données aux citoyens. Des données qui peuvent permettre par exemple à un citoyen de connaitre les zones à risque au Togo, le nombre de centres de santé etc…

eCitizen Days, le rendez-vous de la société connectée

Photo de famille

En lançant les eCITIZEN DAYS, les deux entités organisatrices à savoir l’Ambassade des Etats-Unis au Togo et le WoeLab qui est un espace démocratie technologique visaient le renforcement des capacités des participants en matière de contribution à la chose publique par l’appropriation des TIC.

La question de la citoyenneté au cœur de la transition numérique était au rendez-vous. Cette première édition s’est appesantie sur l’Open Data et le e-activisme. Les trois jours de formation ont essentiellement porté sur les enjeux de la mutation d’un web informationnel à un web de données. Plus de 70 jeunes ont pris part à cette formation avec des experts du Togo et de la sous-région.

Tech228

Vous aimez? Faites découvrir à vos amis!
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp